REVUE DE PRESSE

Découvrez les articles de presse parus ces dernières semaines concernant nos actualités.

La relance éco : à Rezé, JVD, le fabricant de distributeurs de gel hydroalcoolique poursuit son développement

Depuis le mois de février, JVD enregistre des ventes records de distributeurs automatiques de savon et de gel hydroalcoolique. De quoi conforter cette entreprise de Rezé dans son projet d’agrandissement et de développement de nouveaux produits.

Ecouter l'interview

Retrouvez Thierry Launois dans le Grand Entretien de l'IJ - Informateur Judiciaire

"Nous sommes tous mobilisés pour fabriquer les produits et servir nos clients. On travaille de 5h à 22h, en deux huit. On vit un moment extrêmement fédérateur. "

Lire la suite de l'article

En live sur Europe 1

Déconfinement : ces entreprises qui proposent des innovations pour respecter les gestes barrières. Dans la chronique La France bouge, Thierry Launois, directeur général de JVD, parle de l'intérêt des distributeurs de gel connectés avec notre solution HygiaConnect. Une innovation qui prend tout son sens face à la crise actuelle.

Téléchargez l'extrait du podcast

POUR JVD, LA CRISE VA FAIRE FRANCHIR UN PALIER DANS L’HYGIÈNE EN FRANCE

JVD fait face à un niveau inédit de commandes de boîtiers distributeurs de savon et de gels hydroalcooliques , des équipements que cette PME fabrique dans son usine de Nantes pour des marchés professionnels. « Lors de la crise du SRAS, la demande s’était accrue de 40 à 50 % en trois quatre mois », expose Thierry Launois.

Lire la suite de l'article

JVD sur France 2

Entre une prise de conscience de l’importance du lavage des mains et le ralentissement de la production chinoise, le déconfinement qui se profile a engendré une demande croissante en produits d’hygiène Made in France. Thierry Launois, directeur de JVD a ouvert les portes du site de Rezé aux caméras de France 2.

Voir le replay du direct

Coronavirus - Nantes : des distributeurs de gel hydro-alcooliques 3.0 connectés dans les tramways

La Semitan a, depuis quelques jours, installé des distributeurs de gel hydro-alcoolique 3.0 dans les trams et les bus de la métropole de Nantes. Plusieurs de ces distributeurs, sans contact, informent l’exploitant en temps réel du niveau du gel par internet, et c’est une première mondiale !

Lire la suite de l'article

NANTES : LES FABRICANTS DE SAVONS ET DE DISTRIBUTEURS DÉBORDÉS PAR LES COMMANDES

« La majorité des fabricants sont chinois. Comme eux ne savaient plus fournir et que nous sommes les seuls en France, les clients se sont tournés vers nous », raconte Thierry Launois, directeur général de JVD. L’arrivée du virus dans l’hexagone a amplifié de manière spectaculaire la demande.

Lire la suite de l'article

Coronavirus. À Nantes, des distributeurs de gel hydroalcoolique connectés testés dans les tramways

Depuis le 6 avril, la Semitan a installé plus de 300 distributeurs de gel hydroalcooliques à pression manuelle dans les tramways de son réseau. Dans le cadre d’une expérimentation, 16 distributeurs connectés sont installés dans 4 rames de tramway de la ligne 1 et 4.

Lire la suite de l'article

Les commandes d'une entreprise nantaise de distributeurs de gel explosent à l'approche du déconfinement

La fabrication de distributeurs de gel hydroalcoolique n'était pas sa principale activité. Mais depuis le début de la crise du coronavirus, JVD, une entreprise installée à Rezé, près de Nantes, s'est réorganisée pour répondre à la demande. A l'approche du déconfinement, ses commandes explosent.

Lire la suite de l'article

Article 21/09/20 – Services

JVD, spécialisé dans l’hygiène, a recruté un expert en qualité de l’air et a signé un partenariat avec une entreprise pour développer des solutions de monitoring des conditions sanitaires.

JVD a annoncé le 16 septembre avoir recruté un expert en qualité de l’air, convaincu que l’hygiène de demain passe aussi par un air plus sain : Pierre-Alexandre Niemir-Deveau. Ce docteur en sciences de l’environnement s’est d’abord spécialisé dans l’étude des impacts sur la santé et l’environnement des polluants avant de se tourner vers l’étude des mécanismes de dépollution et de décontamination respectueux de l’environnement. « Nous respirons environ 15 000 litres d’air par jour. C’est énorme car ce sont principalement par les voies respiratoires que les contaminants naturels ou les polluants chimiques, entrent, alors même que le nez est le seul filtre dont nous disposions pour protéger nos poumons, explique le chercheur. Ce n’est plus adapté à notre mode de vie contemporain : nous avons démultiplié l’usage des produits chimiques. Il est urgent d’aider notre nez car notre réponse immunitaire faiblit face aux maladies, aux allergènes et aux attaques continues des produits chimiques. »

Smart Cleaning : partenariat JVD et Rubix SI

Pierre-Alexandre Niemir-Deveau rejoint l’entreprise nantaise, spécialisée dans l’hygiène, pour piloter le projet de construction de solutions d’amélioration de la qualité de l’air. En effet, JVD et Rubix SI, start-up active dans le nez électronique, s’associent et codéveloppent une solution de monitoring des conditions sanitaires. Objectif : détecter, grâce à des capteurs, la qualité de l’air et le niveau d’hygiène d’un lieu, pour y restaurer des conditions sanitaires optimales. « Nous observons depuis le printemps une prise de conscience de la présence de menaces invisibles. L’intégration d’un boîtier Rubix à la solution Hygiaconnect permet de surveiller et tracer la désinfection, le nettoyage et la bonne aération des locaux, afin d’informer le gestionnaire et de rassurer les clients, les usagers et les collaborateurs », précise Jean-Christophe Mifsud à la tête de Rubix SI. JVD récolte et interpète des données sur l’hygiène des locaux (niveau de consommables, fréquentation, satisfaction des utilisateurs et qualité de l’environnement). Cette solution IoT permet aux gestionnaires de propreté d’éviter les plaintes en détectant les gestes d’entretiens classiques à réaliser. De son côté, Rubix SI a développé une plateforme IoT associée à un ensemble de capteurs multisensoriels qui ont pour but de repérer les nuisances : vibrations, lumières, humidité, mauvaises odeurs. En intégrant ce nez virtuel, Hygiaconnect peut désormais détecter les anomalies dans l’air ambiant, afin de réagir au plus vite et garantir l’hygiène optimale.

 

Article 18/08/20 – Les cahiers techniques du bâtiment

Première mondiale, JVD et Rubix SI s’associent et codéveloppent une solution de monitoring des conditions sanitaires pour conquérir les marchés mondiaux. Objectif : détecter, grâce à des capteurs, la qualité de l’air et le niveau d’hygiène d’un lieu, pour y restaurer des conditions sanitaires optimales.

La crise du Covid a agit comme un révélateur : bon nombre d’entreprises ne sont pas à la hauteur en matière d’hygiène. Un constat partagé de longue date par Thierry Launois, PDG de JVD, entreprise française pionnière de l’hygiène 2.0, et Jean-Christophe Mifsud, CEO de RUBIX S&I, start-up spécialisée dans le nez électronique.

« Nous observons depuis le printemps une prise de conscience de la présence de menaces invisibles. L’intégration d’un boitier Rubix à Hygiaconnect permet de surveiller et tracer la désinfection, le nettoyage et la bonne aération des locaux, afin d’informer le gestionnaire et de rassurer les clients, les usagers et les collaborateurs. » précise Jean-Christophe Mifsud.

IoT dans les sanitaires : le digital au secours de l’hygiène

Hygiaconnect de JVD récolte et interpète des données sur l’hygiène des locaux (niveau de consommables, fréquentation, satisfaction des utilisateurs et maintenant la qualité de l’environnement). Cette solution IoT permet aux gestionnaires de propreté d’éviter les plaintes en détectant les gestes d’entretiens classiques à réaliser. De son côté, RUBIX S&I a développé une plateforme IoT associée à un ensemble de capteurs multi- sensoriels dont l’objectif est de repérer les nuisances : vibrations, lumières, humidité, mauvaises odeurs. En intégrant ce nez virtuel, Hygiaconnect peut désormais détecter les anomalies dans l’air ambiant, afin de réagir au plus vite pour garantir une hygiène totale d’un lieu et la protection des usagers.

« En intégrant la technologie de RUBIX S&I, nous offrons aux entreprises et collectivités la solution la plus aboutie de Smart Cleaning au monde » conclut Thierry Launois

Article 27/07/2020 – Le journal des Entreprises

Le nantais JVD veut s’imposer comme un pionnier de l’hygiène connectée

Des demandes qui ont noirci comme jamais le carnet de commandes, un nouveau bâtiment fraîchement acquis, un chiffre d’affaires qui suit une courbe ascendante : le concepteur et fabricant de produits d’hygiènes JVD, installé à Rezé, près de Nantes, ressort renforcé de la crise sanitaire du Covid-19. « Même si nous avons été mis sous tension, et même si des process habituellement bien huilés ont été grippés », en convient le directeur général Thierry Launois.

JVD, trois initiales pour Jacques de Vasselot Distribution, du nom du fondateur de l’entreprise voici 35 ans. Une PME qui pèse 30 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2019, et qui atteindra probablement entre 32 et 35 millions d’euros en 2020. Le groupe JVD, englobant des filiales à Singapour, au Mexique et à Alicante en Espagne, emploie au total 120 salariés. Sur le site de Rezé, ils sont en temps normal 48 salariés, et pour répondre à l’explosion de la demande de distributeurs de gels et de savons ces derniers mois, l’effectif est passé, avec la signature de contrats d’intérims et de CDD, à 105.

En février, frémissement des commandes, puis explosion dès mars

« Dès février, nous avons constaté les premiers effets de la crise, se souvient le directeur général de JVD. Les produits comme les nôtres, notamment les distributeurs de savon et gel, sont produits essentiellement en Chine. Le Nouvel an chinois et le Covid ont bloqué ce pays, entraînant une rupture d’approvisionnement. » Début mars, la crise sanitaire frappe la France. La défaillance de la Chine conjuguée à la peur de contracter le coronavirus a fait que « les ventes de distributeurs de gel et savon ont explosé en un temps très court », poursuit Thierry Launois. Quelques dizaines de milliers auraient dû être produits entre mars et juillet. Ce seront finalement « plusieurs centaines de milliers », observe le dirigeant, volontairement discret sur les chiffres pour brouiller les pistes à l’endroit de la concurrence. Et de préciser malgré tout que « 70 % des commandes ont été passées pour la France, 30 % pour l’étranger ». Mi-juin, la demande ralentissait pour « revenir à une forme de normalité début juillet ». Fin juillet, face à une possible résurgence du Covid, elle frémissait de nouveau

 

Article 27/07/2020 – Le journal des Entreprises

Pionnier sur l’hygiène connectée

Au-delà d’une hausse « colossale » de la production pour reprendre le terme du dirigeant, la parenthèse désenchantée du Covid a aussi renforcé JVD dans un de ses axes de développement : l’hygiène connectée. « Pendant la crise, et ce sur un temps très court, nous avons vendu quelques centaines de solutions connectées pour la surveillance du gel hydroalcoolique à destination des aéroports, des transports en commun… Les gens avaient peur de l’absence de gel », décrit le dirigeant

JVD se définit comme « précurseur » dans ce domaine. « Nous inventons l’hygiène intelligente », résume Thierry Launois. Reste que le pionnier JVD, ambitionnant de « révolutionner les métiers de l’hygiène », a amorcé le projet voici quatre ans, s’appuyant sur un chiffre de la Fédération des entreprises de propreté : 70 % des plaintes d’usagers des toilettes publics sont liées au manque de consommables (papier toilette essentiellement). « Nous avons ainsi imaginé des produits de distribution de consommables (papiers toilettes, gel, savons…) connectés, équipés de capteurs et de cartes électroniques, pour remonter de l’information sur ce qui se passe dans le distributeur. Ils permettent de mesurer en permanence le niveau de savon ou de papier restant », détaille Thierry Launois. Bénéfices : éviter une rupture du consommable et plus de tournée permanente de surveillance des stocks, tout se faisant à distance. Outre également des poubelles connectées pour établir leur niveau de remplissage, JVD a créé un boîtier évaluant la fréquentation des sanitaires. « S’il y a un pic de passage, vous pouvez alors intervenir pour nettoyer au plus vite », décrit le directeur général.

L’offre commerciale de produits connectés, baptisée Hygiaconnect, a été lancée en mai 2019. « Nous avions auparavant mené quelques années de développement et d’expérimentation, notamment à l’aéroport de Marseille. Puis, nous avons déployé nos produits dans un grand nombre de sites : aéroports de Paris, l’aéroport de Luxembourg, les transports en commun à Bordeaux, Lyon… ». Et dans les tramways nantais pour les distributeurs de gel à la suite de la crise du Covid. Ce marché d’hygiène connectée en est à ses balbutiements, « nous le créons, et évangéliser prend du temps. »

(…)

Article 08/06/2020 – T.O.M

iOT : des stations de désinfection connectées dans les lieux publics

Une solution en cours de déploiement dans les aéroports parisiens que Hub One souhaite également mettre à disposition des entreprises et des lieux publics.

Pour faciliter la mise en œuvre des gestes barrières Hub One et JVD, spécialiste de la fabrication d’équipements d’hygiène et d’hôtellerie, dévoilent une solution de gel hydroalcoolique connectée basée sur l’Internet des Objets (IOT). Destinés aux lieux accueillant du public, ces distributeurs permettent de limiter la propagation de virus et de bactéries, et ainsi mieux protéger les collaborateurs d’une entreprise, les personnels de nettoyage et les visiteurs.

Suivi temps réel

Ces stations de désinfection, fournies par JVD, détectent automatiquement les mains pour une distribution au goutte-à-goutte jusqu’à 1 ml, ce qui représente la dose standard livrée par la majorité des dispositifs. Elles sont également équipées de capteurs et connectées à un réseau IoT LoRa opéré par Hub One afin de surveiller le niveau de gel, la carte mère ou encore l’énergie de la batterie afin d’alerter les gestionnaires sur l’état de la consommation, optimiser les opérations d’entretien et assurer une disponibilité permanente du gel. Le suivi s’effectue via la solution Dataviz de Hub One qui affiche les données du distributeur en temps réel. Hub One propose aux entreprises d’assurer la location et l’entretien des bornes.

 « La digitalisation, et notamment le développement de l’IoT, permet de répondre à l’enjeu de réactivité qu’impose cette crise sanitaire. À l’heure du déconfinement, il est essentiel de pouvoir déployer rapidement et à grande échelle des solutions permettant de suivre la disponibilité des produits comme le gel hydroalcoolique qui sont essentiels à la sécurité des individus dans les lieux publics. Notre collaboration avec JVD, société française innovante en matière de matériels connectés, souligne le rôle joué par les technologies de pointe dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 et met également en avant la fiabilité et la réactivité d’une collaboration “made in France” », conclut Jean-Sébastien Mackiewicz, Directeur des solutions aéroportuaires et IoT chez Hub One.

À ce jour, les distributeurs de gel hydroalcoolique connectés et développés par JVD sont en cours de déploiement au sein des aéroports parisiens, ainsi qu’au sein du marché Paul Bert Serpette de Saint-Ouen.

Article 17/04/2020 – Lettre API

JVD équipe les tramways nantais de distributeurs de gel hydroacoolique connectés

JVD a été retenue par la Semitan pour équiper les lignes du tramway nantais de 20 distributeurs de gel hydroalcoolique connectés. Depuis le 6 avril, le réseau de transport avait déjà installé dans 87 rames de tramway près de 300 distributeurs simples « à poussoir » venant de JVD mais aussi de GSF et ONet, ses prestataires de netttoyage. C’est là, selon la Semitan, une première en France dans un réseau de transport public.

SOLUTION CONNECTÉE

Ces nouveaux distributeurs connectés sont donc conçus et fabriqués par JVD en France, à Rezé. Ils font partie de la solution Hygiaconnect, lancée par JVD l’année dernière à la suite de 3 ans de R&D. La connexion au réseau bas débit Lora permet un suivi en temps réel du niveau de gel et autres consommables. Lorsque le niveau atteint un seuil critique, la station connectée transmet une alerte afin de planifier une intervention rapide et à bon escient.

CHANGEMENTS DE « NOTRE RAPPORT QUOTIDIEN À L’HYGIÈNE »

« Outre les aspects économiques, cette crise sanitaire bouleversera notre rapport quotidien à l’hygiène. Nous ne pouvons plus concevoir que le seuil minimal en matière d’hygiène soit suffisant : il faut reconsidérer et modifier nos usages. La ville de Nantes s’inscrit ainsi comme pionnière en la matière. En tant qu’acteur local, JVD souhaite accompagner et soutenir ce changement », témoigne Thierry Launois, directeur général de JVD qui expliquait récemment dans la Lettre API que le niveau d’activité de l’entreprise (110 salariés, 31 M€ de CA) avait très fortement augmenté depuis la crise du coronavirus, l’entreprise tirant les bénéfices de son positionnement « made in France ».

Article 16/04/2020 – Presse Agence

JVD contribue à la désinfection dans les transports en commun de Nantes Métropole.

JVD équipe, depuis mardi, les lignes de tramway de 20 distributeurs de gel hydro-alcoolique connectés. Ils sont conçus, développés et fabriqués par JVD en France. Cet équipement fait partie de la solution Hygiaconnect, lancée par JVD l’année dernière.

Une première dans le monde de l’hygiène collective

La Semitan qui exploite les lignes de tramway de Nantes a fait appel à JVD pour équiper une partie de sa flotte de tramways en distributeurs de gel hydro-alcoolique, en réponse à la crise sanitaire que nous traversons. Au-delà de simples distributeurs, cette solution intelligente HygiaConnect permet aux usagers de disposer en permanence de gel hydro-alcoolique grâce à un suivi en temps réel du niveau de gel. Lorsque le niveau atteint un seuil critique, la station connectée transmet une alerte afin de planifier une intervention dans les plus brefs délais.

« En livrant ces distributeurs de gel hydro-alcooliques connectés, JVD soutient les usagers des transports en commun ainsi que Nantes Métropole en mettant à disposition un produit unique au monde. Notre solution de Smart Cleaning Hygiaconnect est le fruit de trois ans de recherche par notre bureau d’étude. Nous fabriquons en France, à Rezé, ce qui nous permet de déployer rapidement une flotte de distributeurs Hygiaconnect dans les transports nantais » explique Thierry Launois, Directeur Général de JVD.

Reconsidérer l’hygiène pour préparer la reprise

Cette collaboration s’inscrit dans un contexte plus global où la place de l’hygiène dans notre société est largement reconsidérée à l’heure du covid-19. En proposant des distributeurs de gel hydro-alcoolique dans ses rames de tramway, la Semitan et plus largement Nantes Métropole, prennent conscience de ces changements et préparent l’après-crise.

« Outre les aspects économiques, cette crise sanitaire bouleversera notre rapport quotidien à l’hygiène. Nous ne pouvons plus concevoir que le seuil minimal en matière d’hygiène soit suffisant : il faut reconsidérer et modifier nos usages. La ville de Nantes s’inscrit ainsi comme pionnière en la matière. En tant qu’acteur local, JVD souhaite accompagner et soutenir ce changement. » témoigne Thierry Launois.

Article 13/04/2020 – Ouest France

Coronavirus. À Nantes, des distributeurs de gel hydroalcoolique connectés testés dans les tramways

Depuis le 6 avril, la Semitan a installé plus de 300 distributeurs de gel hydroalcooliques à pression manuelle dans les tramways de son réseau. Dans le cadre d’une expérimentation, 16 distributeurs connectés sont installés dans 4 rames de tramway de la ligne 1 et 4.

La Semitan veille tout particulièrement à l’application des mesures de sécurité sanitaire dont le respect de la distanciation sociale et des principes de précaution dans les transports publics. Outre la désinfection des tramways après leur nettoyage dans les dépôts, elle a mis notamment en place depuis le lundi 6 avril plusieurs nouvelles mesures dont la pose de distributeurs de gel hydroalcooliques dans les tramways, une première sur un réseau de transport français.

Plus de 300 distributeurs ont été installés dans 87 tramways

Plus de 300 distributeurs ont été installés dans 87 tramways. Ce sont des modèles avec réservoir permettant des appoints quotidiens tous les soirs, et qui nécessitent une pression manuelle du voyageur pour obtenir du gel. Une nouvelle signalétique sera apposée à proximité de ce dispositif sanitaire pour en informer la clientèle.

Grâce à un partenariat avec l’entreprise rezéenne JVD, de nouveaux modèles connectés sont installés et expérimentés pour une sécurité encore plus efficiente des voyageurs ainsi que des conducteurs. Dans le cadre d’une expérimentation, 16 distributeurs connectés sont installés dans 4 rames de tramway de la ligne 1 et 4 en salles de prise de service des conducteurs dans différents centres techniques et d’exploitation de la Semitan.

Ses caractéristiques techniques lui permettent une hygiène améliorée grâce à la détection automatique des mains pour éviter tout contact avec l’appareil et un apport optimisé en gel hydroalcoolique sans rupture de produit, grâce à une interface connectée indiquant les niveaux de remplissage de chaque appareil.

La Semitan s’engage à installer 20 distributeurs de gel hydroalcoolique connectés supplémentaires.

Basé à Rezé, JVD est le leader français dans la conception et la fabrication d’équipements d’hygiène et d’hôtellerie. S’appuyant sur un savoir-faire français et riche de plus de 35 ans d’expérience, JVD rayonne aujourd’hui dans plus de 100 pays dans le monde, au travers de ses deux univers, Hôtellerie et Hygiène. La PME nantaise emploie une centaine personnes dans le monde, notamment sur son site de production à Rezé (Loire-Atlantique).

ARTICLE 31/03/2020 – Les Echos

Pour JVD, la crise va faire franchir un palier dans l’hygiène en France

JVD fait face à un niveau inédit de commandes de boîtiers distributeurs de savon et de gels hydroalcooliques , des équipements que cette PME fabrique dans son usine de Nantes pour des marchés professionnels. « Lors de la crise du SRAS, la demande s’était accrue de 40 à 50 % en trois quatre mois », expose Thierry Launois, le directeur général de cette entreprise de 110 salariés, détenue par le fonds lyonnais Orfite. « Cette fois, les commandes sont multipliées par 10, avec 60.000 distributeurs commandés sur les trois dernières semaines. »

« L’hygiène n’était pas une priorité »

L’entreprise a donc doublé ses effectifs, organisé sa chaîne de production en 2 x 8 tandis que trois lignes supplémentaires sont en cours d’installation. Si JVD, vend ses produits par le biais de distributeurs, elle perçoit une demande dans tous les secteurs, les volumes les plus importants allant cependant vers le médical, les Ehpad et la logistique .

« L’hygiène n’était pas partout au coeur des priorités, observe Thierry Launois, le directeur général de JVD, nombreux sont les clients qui font le constat qu’un seul distributeur de savon ne suffit plus pour plusieurs lavabos et que l’on ne peut s’autoriser un équipement défectueux. » La crise sanitaire « fera donc franchir un palier », dit-il. Cet afflux de commandes tient en partie au fait que JVD est l’ultime fabricant français de distributeurs professionnels de savon et de gel. L’industrie chinoise s’étant mise à l’arrêt, l’industriel nantais a bénéficié d’un fort report de commandes.

Toilettes connectées

JVD défend une stratégie industrielle made in France. Elle travaille principalement avec une sous-traitance régionale. « Cela nous permet une logistique optimisée, poursuit Thierry Launois. Le surcoût de 20 % par rapport à la concurrence asiatique est compensé par un meilleur service. » Sur ce point, l’entreprise monte en puissance avec la gamme Hygiaconnect, des équipements d’hygiènes connectés alertant en temps réel et via le réseau Lora, les équipes de nettoyage en cas de dysfonctionnement ou de nécessité de remplacer les consommables ce qui permet aux équipes de nettoyage d’intervenir à bon escient. JVD est aussi un champion de l’export qui représentait l’an dernier la moitié d’un chiffre d’affaires de 31 millions d’euros, dans une centaine de pays.

Emmanuel Guimard (Correspondant à Nantes)

 

ARTICLE 27/03/2020 -Agence API

JVD démontre l’intérêt du « made in France » en temps de crise

JVD fait face à un niveau inédit de commandes de boîtiers distributeurs de savon et de gels hydroalcooliques, des équipements que cette PME fabrique dans son usine de Rezé, près de Nantes pour des marchés professionnels. « Lors de la crise du Sras, la demande s’était accrue de 40 à 50 % en trois à quatre mois », expose Thierry Launois, le directeur général de cette entreprise de 110 salariés (dont 48 à Rezé), détenue par le fonds lyonnais Orfite. « Cette fois, les commandes sont multipliées par 10, avec 60 000 distributeurs commandés sur les trois dernières semaines. »

 

L’hygiène n’était pas partout une priorité

L’entreprise a donc doublé ses effectifs, organisé sa chaîne de production en 2 x 8 tandis que trois lignes supplémentaires sont en cours d’installation. Si JVD vend ses produits par le biais de distributeurs, elle perçoit une demande dans tous les secteurs, les volumes les plus importants allant cependant vers le médical, les Ehpad et la logistique. Assurément, « l’hygiène n’était pas partout au cœur des priorités, observe Thierry Launois, nombreux sont les clients qui font le constat qu’un seul distributeur de savon ne suffit plus pour plusieurs lavabos et que l’on ne peut s’autoriser un équipement défectueux. » La crise sanitaire « fera donc franchir un pallier », dit-il. Cet afflux de commandes tient en partie au fait que JVD est l’ultime fabricant français de distributeurs professionnels de savon et de gel. L’industrie chinoise s’étant mise à l’arrêt, l’industriel nantais a bénéficié d’un fort report de commandes.

Sous-traitance de proximité

JVD défend en effet une stratégie industrielle « made in France ». La société travaille principalement avec une sous-traitance régionale, notamment dans l’injection plastique –elle garde la propriété de ses outillages-  et les cartes électroniques, d’autres éléments venant d’Europe dont les moteurs italiens pour les sèche-mains, l’un des produits phare de JVD. « Cela nous permet une logistique optimisée, poursuit Thierry Launois. Le surcoût de 20 % par rapport à la concurrence asiatique est compensé par un meilleur service. » Sur ce point, l’entreprise monte en puissance avec la gamme Hygiaconnect, des équipements d’hygiène connectés alertant en temps réel et via le réseau Lora, les équipes de nettoyage en cas de dysfonctionnement ou de nécessité de remplacer les consommables ce qui leur permet d’intervenir à bon escient. JVD est aussi un champion de l’export qui représentait l’an dernier la moitié d’un chiffre d’affaires de 31 M€ (+5%) dans une centaine de pays. Thierry Launois est prudent sur les perspectives de cette année, son autre activité, les accessoires pour chambres d’hôtels (qui, elle est sous-traitée en Asie) est amplement plus exposée à la crise actuelle.

ARTICLE 25/03/20 – 20 minutes

Nantes : Les fabricants de savons et de distributeurs débordés par les commandes

(…) Toujours à Rezé, JVD, fabricant d’équipements d’hygiène, a, lui aussi, dû revoir son organisation. Ses principaux clients sont les collectivités, les entreprises, les établissements de santé, les hôtels. Dès l’apparition de l’épidémie de coronavirus en Chine, les commandes pour les distributeurs automatiques de savon et de gel se sont envolées en France. « La majorité des fabricants sont chinois. Comme eux ne savaient plus fournir et que nous sommes les seuls en France, les clients se sont tournés vers nous », raconte Thierry Launois, directeur général de JVD. L’arrivée du virus dans l’hexagone a amplifié de manière spectaculaire la demande. « D’ordinaire on produit 5.000 distributeurs par mois. Là, c’est ce qu’on fait en trois jours. On multiplie la production par 10. C’est du jamais vu. »

Comment faire face ? « On a mis en place un plan de crise. On a concentré notre production sur les distributeurs de savon et de gel. On a redéployé le personnel de manière à travailler en 2×8, de 5h à 22h. On a aussi eu recours à une vingtaine d’intérimaires. Le tout en respectant les consignes de distanciation. Ce n’est pas facile mais, pour l’instant, ça se passe bien. Nous avons le devoir de répondre présents en ce moment. Nos équipes ont bien compris l’enjeu et réalisent un travail formidable. »

Le Covid-19 est donc une très bonne nouvelle pour le chiffre d’affaires de JVD. « Non, pas forcément, corrige Thierry Launois. Car la réorganisation et la sécurisation de nos composants ont fait exploser nos coûts tandis que nous avons préféré ne pas augmenter nos prix. » Le patron de JVD, qui emploie 48 collaborateurs, dont 35 à Rezé, s’inquiète même un peu pour la suite.

« On s’est préparé pour que ça dure deux mois sans savoir si on pourra tenir la distance comme ça. Et ce sera peut-être même plus long. » Sur le long terme, cette crise « laissera des traces », est-il convaincu. « S’il y a un tel pic de demande aujourd’hui, c’est probablement parce qu’il y avait encore beaucoup de progrès à faire en matière d’hygiène. Les habitudes vont changer. »

Article 26/06/19 – Agence API

« François du Jonchay est recruté par la société JVD en tant que « Business Développer » de la solution Hygiaconnect. Anciennement directeur marketing produit chez l’éditeur de logiciels Atempo, cet ingénieur Esigelec, titulaire d’un MBA IAE France, est présenté comme un expert des questions logicielles. Il a évolué à l’international, en Asie notamment, où il a ouvert puis dirigé un bureau pendant 5 ans, dans ses anciennes fonctions.

HYGIACONNECT

Hygiaconnect est présentée comme la première solution de « SmartCleaning » à destination des entreprises de propreté, intégrant l’IoT (Internet Of Things) dans les sanitaires. Composée d’équipements connectés et d’un boitier multi-fonctions mesurant les passages, le niveau de satisfaction des usagers, les niveaux de consommables (papier, savon) et le remplissage des poubelles, Hygiaconnect est pilotée par un logiciel métier hébergé dans le cloud. Il permet aux utilisateurs d’accéder à des données clé sur les sanitaires. Cette intelligence embarquée transforme le métier d’agent d’entretien : en donnant aux entreprises de propreté des données et temps réel sur leurs parcs de sanitaires, ces dernières peuvent optimiser leurs interventions. Cette solution « plug and play », sans raccordement électrique, utilise le réseau privé de communication LoRa.

JVD

Basée à Rezé, où se trouve son site de production, JVD (100 salariés) se présente comme le leader français dans la conception et la fabrication d’équipements d’hygiène et d’hôtellerie. L’entreprise commercialise ses produits dans plus de 100 pays. En 2018, JVD et ses trois filiales JVD Asia, Spain et America ont réalisé un chiffre d’affaires de 30 millions d’euros. »

Article 06/03/19 – IoT Global Network

The best cleaning solution for bathrooms? IOT

A topic that most of us want to avoid is “public bathrooms” – unless of course they are well stocked and clean. With more than 35 years’ experience and a history of industry firsts, JVD (jvd.fr), a French provider of hygiene equipment, realises the power and potential of the Internet of Things (IoT) to improve public facilities and make day-to-day life for consumers much better.

Measured data on supply levels for towels and soap dispensers; malfunctions of equipment; and foot traffic patterns; is now captured and managed through JVD’s newest Hygiaconnect solution. Utilising sensors and gateways, the solution captures information that is pivotal in optimising cleanliness and sends it to an easily readable database.

A smart alarm system ensures that managers are notified in real time to situations that require immediate attention. In such a way, staff and resources are managed more efficiently – quickly available, but only when required. Data from numerous buildings can be managed simultaneously and feedback from users on-site can be tracked.

Managing small and large facilities

LoRaWAN(tm) is a low power wide area network (LPWAN) specification intended for wireless battery operated things in a regional, national or global network. Through utilising LoRaWAN technology, the Hygiaconnect ensures that communications happen instantaneously, providing long-range coverage for a bathroom’s low power requirements.

Incorporating MultiTech’s MultiConnect(r) Conduit(r) LoRa(r) gateway (www.multitech.com), data is captured in real time and transmitted to a database that can be easily reviewed. The revolutionary solution ensures both small and large facilities (such as those found in airports) can be managed effectively.

“MultiTech’s LoRa- based MultiConnect Conduit has enabled us to make ‘smart cleaning’ solutions a reality,” says Thierry Launois, CEO of JVD. “Our new plug and play system is already up and running in French airports, with plans for additional sites worldwide.”

“We are proud to work with JVD, a supplier who is leveraging cutting-edge technologies to benefit all of us,” comments Richard Stamvik, ecosystem business development at MultiTech. “The industry is catching on to the power and potential of LoRaWAN and we are excited to offer technology that leverages this development.”